Je ne vous apprends rien, nous sommes en période d’hiver, et qui dit « hiver », depuis deux ans, dit « covid » !

La plupart des personnes symptomatiques perdent le goût et l’odorat lors de leur convalescence. La durée de cette perte d’odorat varie selon les personnes. En moyenne, le recouvrement prend entre 15 jours et 4 mois.

Lorsque j’ai eu le COVID, j’ai moi aussi perdu le goût et l’odorat. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot !
J’ai fait travailler mon palais et mon nez afin de retrouver au plus vite ces sens qui permettent des plaisirs de la vie! 🙂
Et effectivement, deux jours après, je retrouvais le gout, et j’ai retrouvé tout mon odorat 6 jours après !

Comment ai-je fait pour retrouver l’odorat?

    L’odorat se rééduque. J’ai décidé de faire ça comme un jeu. Les huiles essentielles sont un très bon moyen de le faire.

    Choisissez 4 huiles essentielles, par exemple :

    • Citron
    • Clou de girofle
    • Rose ou géranium rosat
    • Eucalyptus globulus
    odorat - alice rebiere naturopathe gradignan

    Ce peut être d’autres huiles essentielles si vous n’avez pas spécifiquement celles-ci chez vous, mais ce choix de quatre huiles essentielles est basé sur la classification de Hans Henning des odeurs en grandes familles. Vous pouvez également choisir la menthe poivrée, qui est une odeur que tout le monde connait.

    Olfaction consciente

    3 à 4 fois par jour, sentez chacune de ces huiles essentielles pendant 15 secondes. En sentant l’huile de citron, repensez en même temps à l’odeur du citron, au gout du citron tout en visualisant un citron. Même chose pour chacune des autres odeurs. Cela va permettre de stimuler vos connections nerveuses et aider à retrouver le chemin nerveux entre le nez et le cerveau.

    Olfaction cachée

    Vous pouvez également cacher l’étiquette du flacon, et tenter de deviner l’odeur. Au fur et à mesure de votre entrainement, cela deviendra de plus en plus facile.

    Et vous vous sentez la rose? 🙂

     

    Au-delà de ce protocole, d’autres solutions nautropathiques peuvent être mises en place individuellement pour aider chacun à retrouver son gout et son odorat de manière individualisée.

    En tout cas, en ce qui me concerne, grâce à ce protocole, j’ai pu retrouver mon odorat en quelques jours et assister à ma formation en olfactothérapie (ça aurait été dommage d’y aller sans pouvoir rien sentir !!).

    La plupart des personnes à qui j’ai proposé ce protocole de rééducation m’ont dit re-sentir en premier les odeurs d’agrumes.
    Et vous ?

    Share This